logo-monsieur-moto-noir-svg

Les 5 meilleures anecdotes sur la moto GP

par

La moto GP est une grande course de moto rassemblant les meilleurs pilotes mondiaux chaque année. En fait, il s’agit d’un championnat du monde qui a lieu entre mars et novembre chaque année. Créée en 1949, la moto GP compte de nombreuses anecdotes. Que ce soit concernant les courses proprement dites ou les pilotes moto GP, ce championnat a de nombreuses histoires fascinantes. Voici les 5 meilleures anecdotes sur la moto GPS.

 

Top 1 : La physicalité des pilotes en moto GP

moto GP

Savez-vous que pendant environ 45 minutes, les pilotes de moto GP supportent le même poids que les meilleurs haltérophiles en poids moyen dans les Jeux olympiques ? Certes, ils ne réalisent pas un épaulé-jeté ou ne soulèvent pas leur moto. Mais ils doivent maintenir cette dernière sur la piste. De plus, leur vitesse moyenne est de 160 km/h. Ainsi, un pilote de moto GP doit avoir de l’endurance, de la force et de la concentration. Tout ceci nécessite un entraînement très exigeant.

Pour renforcer leur endurance et leur force cardiovasculaire, les pilotes de moto GP optent pour le cyclisme, l’aviron et les entraînements doux. Par ailleurs, histoire de pédaler, Marc Melandri, James Toseland et Marc Marquez échangent régulièrement leurs motos 250cc contre des vélos de course.

D’un autre côté, les pilotes moto GP supportent également l’humidité et la température torride. Sur le circuit en Australie, par exemple, les conditions sont vraiment rudes. En effet, avec un taux d’humidité de 70 % et une température de 36 °C, les pilotes transpirent beaucoup (trop). Bref, être un pilote moto GP, c’est toute une physicalité. Ce n’est pas une carrière donnée à tout le monde !

 

Top 2 : Les prises de décision des pilotes de moto GP

avant course

Tout au long d’une course, les pilotes doivent prendre de nombreuses décisions. Nous le savons tous ! Mais ce n’est pas tout. En effet, les pilotes de moto GP doivent également prendre des décisions importantes avant le début de la course. Pour une fin de semaine de compétition, ils doivent choisir leurs pneus Michelin.

Nous tenons à préciser que les pilotes de course en moto GP ont au maximum accès à 12 pneus arrière et 10 pneus avant. En effet, ils ont une allocation pneumatique limitée. Tandis que si le pilote moto GP a choisi le mauvais pneu au début de la compétition, il n’aura plus droit qu’à un changement de 4 pneus.

Ainsi, au cours de cette fameuse compétition, une mauvaise prise de décision pourrait coûter un tour de qualification à un pilote. Pourtant, cela met en jeu toute la course.  Ainsi, être un pilote de moto GP, c’est être un très bon preneur de décision.

 

Top 3 : Les pilotes de moto GP ont nettoyé la piste de Mandalika

piste de Mandalika

Le premier jour du test de Mandalika a eu lieu le 11 février 2022. En fait, il s’agissait d’un vendredi, et le matin, la pluie associée à une forte poussière a engendré des conditions boueuses. Ces dernières n’ont pas été propices au départ de la course. Ainsi, un drapeau rouge a rapidement été signalé. En fait, des tentatives de nettoyage ont déjà eu lieu avant le test, mais rien n’y fait. La piste restait dangereuse et impraticable. Elle ne ressemblait pas aux pistes poussiéreuses.

Puis, suite à une réunion rapide, les pilotes moto GP ont été invités à nettoyer la piste de Mandalika. Pour ce faire, ils ont dû effectuer une vingtaine de tours sur cette piste bien boueuse. Cette dernière tentative de nettoyage doit être terminée avant 15 heures. Ainsi, les 24 pilotes de motoGP ont nettoyé la piste boueuse avec leurs motos prototypes. Cette séance de nettoyage était obligatoire pour tous les pilotes. Qu’auriez-vous dit si vous étiez à leur place ? Eh bien, c’était obligatoire, et donc… Personne n’a eu son mot à dire, il fallait exécuter !

Bien que certains pilotes ont été mécontents, leur nettoyage était efficace. En effet, vers 15 et 16 heures, la piste de Mandalika a pu offrir un niveau d’adhérence amélioré. La ligne est devenue propre. Toutefois, certains pilotes restent en colère vis-à-vis de cette décision. Selon eux, ce n’est pas la solution, mais si elle a été efficace. Enfin, certains pilotes disent que la piste de Mandalika n’est pas prête pour le Grand Prix d’Indonésie qui aura lieu du 18 au 20 mars.

 

Top 4 : Les célébrations du grand pilote moto GP Valentino Rossi

célébration de Valentino Rossi

Valentino Rossi fait partie des meilleurs pilotes de course dans le monde. Ses grands fans n’hésiteront pas à acheter un casque moto à son image. Depuis des années, il a effectué des célébrations originales pour ses divers titres et ses différentes victoires. Elles ont toujours beaucoup plu à ses fans. Sincèrement, nous avons du mal à savoir où ce pilote italien trouve toutes ces idées de célébration.

Voici quelques exemples des célébrations très originales de Valentino Rossi :

  • Après une victoire, l’Italien a porté un singe sur son épaule. Puis, il est monté sur le podium avec un chapeau de diplômé. En fait, il a obtenu un doctorat honorifique de l’Université d’Urbino ;
  • Il y a également eu la célébration d’une victoire au cours de laquelle Valentino Rossi s’est déguisé en poulet. En fait, il a surtout voulu mettre en avant un sponsor ;
  • Les fans n’ont également pas oublié la célébration où il a emmené une poupée gonflable avec lui sur sa moto. En fait, Valentino l’a appelé « Claudia Schiffer». Nous tenons à rappeler que cette scène a eu lieu quand Max Biaggi sortait avec Naomi Campbell. Rappelons que Max est son ennemi juré.

Tandis qu’en 1999, Valentino Rossi s’est rué vers les toilettes publiques juste après sa victoire. Cela a eu lieu à Jerez. Ainsi, la cérémonie du podium a été retardée. On pense que même Valentino Rossi n’a pas compris sa précipitation.

 

Top 5 : Les débuts de Giacomo Agostini, le pilote le plus titré en moto GP

Giacomo Agostini

Ce grand pilote n’est pas né dans une famille de motards. Par ailleurs, sa carrière brillante a commencé par un malentendu. À son époque, il fallait avoir la permission des parents pour pouvoir commencer à courir. Ainsi, Giacomo Agostini a voulu faire de la moto, mais son père n’était pas d’accord.

Par contre, un jour en visite chez un ami notaire de son père, ce dernier a signé son autorisation. En fait, son ami lui a convaincu de signer sous pretexte qu’un peu d’exercice fera du bien à Giacomo Agostini. Or, ce fameux ami a cru qu’il s’agissait d’une course à vélo ! Enfin, sa première moto était un Settebello payé par mensualités.

Sélection d'idées cadeau pour les motard(e)s :

Commentez, argumentez, partagez … 😇

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles pourraient aussi vous intérésser …

Top 5 des meilleurs road trip moto en France
Top 5 des meilleurs road trip moto en France

La France est un très beau pays. Océan, montagnes, lacs et rivières, châteaux, etc., autant de richesses font son charme. Profitez de vos week-ends et temps libres pour vous balader à moto en France. Ainsi, vous pourrez vous évader et découvrir le monde. Par ailleurs,...

Nouveautés scooters chez Lambretta
Nouveautés scooters chez Lambretta

Lambretta est une marque italienne qui a été créée dans les années 40. En fait, plusieurs célébrités ont conduit ses scooters. C’est ce qui a fait son franc succès à l’époque. Après 20 années d’absence sur le marché, Lambretta est revenue en force avec son V-Special...