logo-monsieur-moto-noir-svg

Le side car Ural Sportsman 2WD – Avis d’un motard

par

L’avis de Robert Dacier sur le Side Car Ural Sportsman 2WD

 

« Bonjour Monsieur Moto,

 

Pourquoi s’embêter à rouler en side-car? Ca prend la place d’une voiture sans les avantages, c’est un engin vicieux qui se traine qui refuse de rouler droit, les side-caristes sont tous gros et barbus, les mains pleines de graisses et d’huiles !

Voici en gros ce que je pensais de cet engin, avant d’avoir eu l’occasion d’en essayer un , après plusieurs décennies de motos solo.

J’avais tort, ce fut une révélation !

side car Ural avant
side car Ural arrière

La machine : un side URAL SPORTSMAN 2 roues motrices, à injection. Les puristes vous diront que c’était mieux du temps des carbus, mais de mon coté, mes compétences mécaniques étant très basique, ça m’arrange! Et sans l’injection, pas sûr que URAL aurait pu se conformer aux nouvelles normes.

Globalement le même engin produit depuis plus de 80 ans dans l’usine d’Irbit en Sibérie, mais aux normes EURO 5 et à priori beaucoup plus fiable.

La marque Ural est née de la dernière guerre mondiale, Hitler ayant fourni à Staline en 1939 les plans et le matos.

Allemands et Russes étaient alliés par le pacte de germano-soviétique; ça n’a pas duré, deux sanguinaires aux cerveaux détraqués ne pouvant se supporter bien longtemps, l’usine initialement implantée en Ukraine, a donc été déménagée en Sibérie. Et depuis tous les sides y sont produits, ou plutôt montés, car plus de 70 % des composants proviennent de l’extérieur de la Russie.

Mais aujourd’hui avec le blocus des importations et exportations en réponse à l’invasion de l’Ukraine, l’usine est à l’arrêt, il ne semble pas qu’il y aura de productions avant 2023, et le propriétaire, un Russe, associé avec les distributeurs URAL US, envisagerait de transférer l’usine en dehors de la Russie ( ce qui semble actée aujourd’hui).

Un side URAL, c’est avant tout un look, pas un truc de bureau de marketing, ou pire d’ingénieurs aussi talentueux soient-ils (Midual par exemple !). C’est véritablement la fonction des éléments qui en fait le design et la beauté.

Du métal, très peu de plastique ( support de plaque, et casquette du phare), une optique de phare en verre, un superbe bouchon de réservoir sans charnière, un tableau de bord minimaliste et largement suffisant avec voyants niveau carburant et point mort aléatoire, un Ural se conduisant à la sensation sans recherche de performance.

side car Ural guidon

A part ROYAL ENFIELD, je ne connais pas de constructeurs ayant le même soucis de conserver ( pour le moment) cette véritable authenticité , même Harley malheureusement se met à produire façon « Renault » ( belle de loin , loin d’être…). Il est vrai qu’il faut s’adapter ou disparaître pour une marque, et Ural a dans ses cartons un modèle électrique!

Un side, c’est vivre et profiter de son présent, c’est avoir la banane même pour un modeste déplacement du quotidien. On s’assoit littéralement sur le moteur au bruit de 2 CV , avec peu de puissance mais du couple. Ambiance visuelle d’un autre temps!

Boite de vitesse 4 rapports , que l’on passe sans monter dans les tours. Il faut bien décomposer le mouvement, la boite étant.. à l’ancienne.

Il y a une marche arrière !

A noter que le plaisir de rouler, ça se mérite, car la seule chose que ne fait pas un side « historique », c’est rouler droit ! Ma première ballade de 600km a été anormalement fatigante, concentration maximale surtout après lecture sur la dangerosité, c’est fiable ce truc avec le bruit que fait ce moulbif à refroidissement par air…?

Ce qui n’est plus du tout le cas aujourd’hui. Les premiers jours de roulage, on se demande quelle merde on a encore achetée, surtout en regard du prix ! Par contre le tarif assurance est incroyablement modeste.

Mais après quelques centaines de kilomètres, la magie opère, il se passe un truc, vous commencez à comprendre l’animal caractériel. Il faut prendre le temps de s’initier , il y a pleins de vidéo sur Youtube, qui expliquent les règles de base pour rouler en sécurité, les grosses erreurs à ne jamais commettre. Et surtout n’écoutez pas les castrateurs de plaisirs qui critiquent sans avoir jamais testé une meule attelée.

Je crois qu’il y a des stages de formations à disposition des moins téméraires.

Side car Ural haut

En gros, pour un virage à gauche, et encore plus un virage à droite là où le panier se soulève très facilement, il faut bien anticiper, penser à ce que l’on fait ou doit faire. Pas de précipitation, de la modestie constructive ! Rouler en ligne droite, c’est compenser en permanence avec le guidon. Freiner, c’est bien doser la pression sur le levier et la pédale, il n’y a pas d’ABS, ni de freinage intégral.

Et c’est bien là tout le charme de la machine.

Elle vit, vibre (rétroviseurs décoratifs !) réagit à toutes les imperfections de la route, à 80km/h, la vitesse idéale de l’engin, tu as le plaisir de piloter sans besoin d’atteindre des vitesses illicites (nb: je roule sur piste en sportive, faut bien se défouler quelques fois !).

Quel plaisir de rentrer dans un rond-point avec levage panier puis tourner sur la gauche en laisser glisser la roue motrice de la moto ; bon le pneu use très vite ( la bête fait 365 kg) , mais le plus gros risque si on est trop optimiste est de soulever la roue arrière de la moto avec plantage du panier. Un petit avertissement sans frais (et le budget pneumatique!) m’a incité a rouler moins « agressif » !

Pour le passager, tout dépend du degrés de confiance en le ou la « pilote » : c’est vrai que ça fait vraiment bizarre de se déplacer dans une sorte de baignoire avec une vue totalement dégagé (j’ai horreur des bulles pare-brise, mais j’ai finalement accepté d’en monter une pour continuer a emmener mes passagères préférées). Ajout également d’un parechocs et d’une ceinture de sécurité..

Et en bonus , le « singe » peut admirer sur sa gauche la transmission à cardan de la roue arrière et du panier. Pas conseillé de le faire en voiture.

J’ai attendu d’avoir fait plus de 1000 bornes pour m’autoriser à rouler à deux. A noter que la carte grise est pour 3 passagers, il y a des calles pieds et un strapontin derrière le conducteur.

Mais c’est finalement confortable, la communication est beaucoup plus facile, on profite beaucoup plus du paysage traversé.

Le side, c’est beaucoup de convivialité , il faut inclure dans ses déplacements les temps d’échanges avec les curieux ; même la police à 2 roues vous fait signe au feu rouge!

Un coffre permet de loger facilement 2 intégraux, les courses de la semaine, etc… Le porte-bagages du side est de belle dimension.

2 roues motrices au fait , pour quoi faire?

URAL, c’est un engin tout-terrain. C’est incroyable les possibilités de franchissement de la bête en 2 roues motrices (à usage exclusif hors route, pas de différentiel), même embourbé « grave », tu arrives à t’extraire. Par contre gros boulot de nettoyage.

Un autre point original, il y a une véritable trousse à outil…et des petits tubes de peintures !

Il faut vérifier régulièrement le serrage des boulons, appliquer de la peinture là où ca rouille , comme au niveau des angles et boulons des tubes du châssis qui travaillent.

Touche de modernité, il y a une prise USB dans le panier.

Pour rouler dans le respect des limitations routières , il n’y a pas mieux que des motos simples sans prétentions sportives, mais çà, il a fallu mon expérience de vieux con de plus de 60 ans qui a roulé assurément comme un « connard » au regard de l’évolution de la société actuelle !

A noter qu’il y a de très bons sides, beaucoup moins chers que Ural, et chacun ayant une vraie personnalité .

Mash par exemple , en occasion des Enfield ( plus importé attelé en France , il y a néanmoins Tendance Roadster qui propose d’atteler un side à sa moto Enfield solo), Chan-Jiang qui se rapproche le plus de Ural en tarif et histoire, etc… Bon roulage à toutes et tous , à 2 ou 3 roues. »

Robert Dacier

 

Merci Robert pour ton témoignage plus que complet sur le side de chez Ural ! – La rédaction Monsieur-Moto

Sélection d'idées cadeau pour les motard(e)s :

Commentez, argumentez, partagez … 😇

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles pourraient aussi vous intérésser …

L’histoire de la moto (version courte)
L’histoire de la moto (version courte)

En France, il y a environ 2,5 millions de motards pour 4 millions de véhicules en circulation. Saviez-vous que la moto fascine depuis longtemps ? En effet, il ne s’agit pas uniquement d’un moyen classique de locomotion.   La moto de nos jours n’est plus celle à...

Quelles sont les différentes catégories de motos ?
Quelles sont les différentes catégories de motos ?

Souhaitez-vous acheter ou changer de moto ? Assurez-vous de choisir un engin parfaitement adapté à vos besoins. Sur le marché actuel, il existe 6 catégories de motos, chacune étant adaptée à une utilisation bien déterminée.   Alors, quelles sont les différentes...

Les 5 meilleures marques de moto
Les 5 meilleures marques de moto

Souhaitez-vous acheter une moto, mais vous demandez-vous vers quelle marque se tourner ? Les marques de motos sont de plus en plus nombreuses chaque année. Si les anciennes grandes firmes essaient de préserver leur réputation, les nouvelles visent également à les...