En moto, l’équipement n’est pas une affaire de luxe, il doit être une priorité.  La sécurité doit accompagner l’acte d’achat d’une moto. Les risques d’accident en deux roues sont plus élevés. Le casque est un des éléments de l’équipement d’un motard le plus important. Il s’agit encore de bien le choisir. Nous vous éclairons sur les points sur lesquels être attentifs pour choisir le casque adéquat à votre tête. 

 

 

Mesurer son tour de tête

Aujourd’hui, Internet offre un large choix en matière d’équipement moto. Si vous n’avez pas le temps d’aller essayer en magasin, la première des choses pour choisir la taille de son casque de moto sans l’essayer est de mesurer son tour de tête à l’aide d’un mètre ruban pour définir la calotte de votre casque. Il suffit d’enrouler le ruban autour de votre tête, bien au-dessus des oreilles et à environ 2,5 cm de vos sourcils. Si la mesure prise est entre deux tailles, il est recommandé d’essayer en priorité le casque le plus petit car les mousses à l’intérieur se tassent au fil du temps. Le casque dans la taille supérieur risquerait fort d’être trop grand rapidement.  Il existe un grand panel de tailles, par exemple les casques de moto sur Motoshopping sont disponibles dans les tailles de XS à XL. Il suffit ensuite de vous reporter au guide des tailles sur le site.

 

Vérifier la protection et le confort d’un casque de moto

A réception, lorsque vous essayez votre casque, celui-ci doit couvrir le front au-dessus des sourcils et rester attaché fermement. Il est impératif de ne pas avoir les cheveux attachés lorsque vous l’essayez. Pour une sécurité optimale, votre casque doit en effet parfaitement s’ajuster à votre tête grâce à la jugulaire. Si vous constatez que votre casque bouge de droite à gauche et d’avant en arrière, cela signifie qu’il est trop grand. A l’inverse, il ne doit pas vous comprimer, vous devez vous y sentir confortable, sinon c’est qu’il y est trop petit. En somme, le casque de moto doit suivre le mouvement sans bouger et votre tête bien enfoncée sans être trop à l’étroit. La peau de votre visage doit légèrement se tirer lorsque vous bougez le casque. Il existe désormais des casques à jugulaire automatique qui permettent d’assurer une sécurité optimale car ils se verrouillent efficacement, de façon semblable à une ceinture de sécurité en voiture.

Un casque de moto à la bonne taille ne doit pas gêner la vision périphérique ni empêcher le port de lunettes de vision ou de soleil. Si vous êtes porteurs de lunettes, il est préférable de se tourner vers des casques jets ou modulables ou, si vous faites de longs trajets présentant plus de risques, vers des intégraux aux découpes conçues de façon à laisser passer les lunettes.  Un casque de moto adapté vous permettra de mettre et retirer vos lunettes sans obstacle ni difficulté.

 

Les gestes à faire pour s’assurer de la bonne taille

Une fois que vous avez enfilé le casque et serré la jugulaire correctement, vous pouvez saisir le casque à l’arrière, à la base de la nuque et essayer de l’enlever puis faire la même chose en l’attrapant à l’avant sur la base de la mentonnière. En faisant ces gestes, si le casque se desserre ou s’ôte, c’est qu’il est trop grand.

Vous pouvez aussi pencher la tête en avant, le plus bas possible. La mentonnière ne doit pas entrer en contact avec votre poitrine. Lorsque vous penchez la tête vers l’arrière, au maximum, le casque ne doit pas toucher votre dos.

Un casque de moto se change environ tous les 5 ans, ou avant s’il rencontre le moindre choc. Les mousses se tassent avec le temps et votre casque, bien qu’homologué, risque de ne plus être à votre taille.