L’édile de la capitale s’est exprimé à Paris sur le fameux sujet du parking des scooters et des motos. La candidate à sa succession en tant que Maire de Paris prévoit de mettre en place un stationnement payant pour tous les véhicules motorisés à deux roues, si elle est réélue bien évidemment. Par contre, les modèles électriques bénéficieront d’un parking gratuit, qu’il s’agisse de voiture ou de deux-roues.

 

Un moyen pour libérer la circulation

Anne Hidalgo compte remettre de l’ordre en termes de circulation à Paris. L’édile de la Paris a affirmé que le nombre de deux-roues est largement supérieur aux parkings qui leur sont destinés. C’est la raison pour laquelle les motos se permettent de se garer n’ importe où. Toutefois, cela dégrade l’image de la ville en touchant à la qualité de l’espace public.

En effet, certains conducteurs se garent sur les trottoirs. D’autres motos empruntent les voies non autorisées, comme celles des bus, au lieu de circuler les pistes cyclables. Pour Anne Hidalgo, la maire, la solution pour libérer la circulation et l’espace public serait de mettre en place un stationnement payant. Néanmoins, les deux-roues électriques ne seront pas concernés.

La candidate souhaitant acquérir un second mandat a affirmé que le paiement des parkings pour deux-roues est à statuer durant une grande conférence qui rassemblera les acteurs de la mobilité en plus des citoyens de Paris.

 

Pollution plus importante par les deux-roues

 

En comparaison avec les voitures, les deux-roues sont plus polluants. Les nuisances sonores sont particulièrement importantes partout où les motos sont en circulation. Anne Hidalgo voudrait également effectuer une lutte contre le bruit et la pollution. Elle veut faire la promotion d’un autre moyen de déplacement moins polluant sur le niveau sonore, et plus écologique.

Une autre alternative aux deux-roues et aux voitures fait partie de ses plans.